CPE Mamie Soleil
Navigation

   Centre de la petite enfance & Bureau coordonnateur

Santé

17 septembre 2018

SANTÉ CANADA : Avis de santé publique – Éclosions de salmonellose associée au poulet cru

Croquettes, lanières, burgers ou frites de poulet : à manipuler et préparer avec soin

 

 

Saviez-vous qu’au cours de la dernière année et demie, des centaines de maladies humaines confirmées en laboratoire à travers le pays ont été associées aux produits de poulet cru, pané et congelé?

 

Ces aliments peuvent avoir l’apparence d’être précuits ou dorés, mais on devrait les manipuler et les préparer avec précaution.

 

Il est possible d’éviter les maladies en suivant attentivement les instructions de cuisson et en vérifiant la température interne après la cuisson, comme il est recommandé de le faire, avant de consommer ces produits. Les produits de poulet et les morceaux de poulet cru, pané et surgelé doivent être cuits à une température interne d’au moins 74 °C (165 °F) pour faire en sorte qu’ils soient propres à la consommation. Les poulets entiers doivent être cuits à une température interne de 82 °C (180 °F).

 

De plus, lavez-vous les mains avant et après avoir manipulé de tels produits, puis lavez et désinfectez les surfaces, les assiettes et les ustensiles utilisés pour les préparer et les servir. Suivre ces conseils lors de la manipulation, de la cuisson et de la consommation de ces produits réduira vos chances (ainsi que celles de votre famille) d’être infecté par la salmonellose.

 

La plupart des personnes qui contractent la salmonellose se rétablissent en une semaine. Toutefois, pour certaines personnes, cette infection peut entraîner des symptômes graves, une hospitalisation et, dans de rares cas, la mort.

 

Pour vous protéger et protéger votre famille contre la maladie, lisez l’Avis de santé publique – Éclosions de salmonellose associée au poulet cru, dont des produits de poulet cru, pané et congelé et aussi les Conseils sur la salubrité de la volaille

 

Prenez également connaissance de la déclaration des médecins hygiénistes en chef du Canada sur le sujet.